Vous cherchez
Nos maisons Croix-Rouge
02.04.2015 | Général

Le plan hivernal 2014-2015 est terminé: la Croix-Rouge a aidé au moins 20.000 personnes…

Le plan hivernal 2014-2015 est terminé: la Croix-Rouge a aidé au moins 20.000 personnes…

Le plan hivernal 2014-2015 est terminé: la Croix-Rouge a aidé au moins 20.000 personnes…

Chaque année, du 1er novembre au 31 mars, la Croix-Rouge déploie son plan hivernal. Durant cette période critique pour les personnes en situation de pauvreté, mal logées ou sans-abri, la Croix-Rouge mobilise tout son réseau de bénévoles, dans chaque entité locale. Rappelons qu’un Wallon sur 5 est pauvre, un Bruxellois sur 4. 1,7 million de personnes vivent dans la précarité en Belgique… Au total un bon millier de bénévoles sont ainsi sur le qui-vive en permanence durant les 5 mois du plan hivernal, dans 80 Croix-Rouge locales!

Ensemble, ils ont pu aider au moins 20.000 personnes fragilisées cet hiver.

Voici le résumé de leurs actions:

Urgences alimentaires

  • Distribution de 6200 colis alimentaires d’urgence en cinq mois
  • Les 25 épiceries sociales en fonctionnement (vente des denrées à 50% du prix magasin) ont intensifié leur aide: au total 7000 personnes sont aidées toute l’année dans les 25 épiceries.

Sans abri: 3000 kits d’urgence

  • distribution de 2.000 kits «  »hygiène » » en Wallonie et à Bruxelles, contenant le nécessaire en produits d’hygiène (homme et femme)
  • distribution de 1.000 kits «  »hiver » » en Wallonie et à Bruxelles (écharpe, bonnet, gants, veste polaire, k-way, couverture de survie, sous-vêtements chauds, le tout dans un sac à dos)
  • «  »visites en rue » »: 5 soirées de visites par semaine (Bruxelles), soins, distribution des kits, de nourriture, de couvertures et vêtements chauds:
    • au moins 150 bénéficiaires différents par an
    • 140 bénévoles impliqués dans le projet.
    • 800 soins prodigués par les bénévoles de la Croix-Rouge en abri de nuit
  • douches et buanderies sociales offertes (Nivelles, Namur…).
  • accueil de jour au «  »chauffoir » » à Schaerbeek: 8.000€ de dépensés cet hiver pour fournir la nourriture: 1100 litres de soupe + 184 kilos de café notamment
  • accueil de jour les week-ends à Jambes (Namur): 714 personnes ont été accueillies en 44 week-ends! 1500 pièces de vêtements offertes, 22 kilos de café et 308 litres de soupe servis ! Accueil toute l’année en semaine.
  • 27 Maisons Croix-Rouge sont impliquées dans l’aide aux sans-abri!

Bars à soupe: 10.106 litres de soupe!

  • 2 véhicules «  »Croix-Rouge sur roues » »: à Tournai et dans le Brabant wallon: distribution de repas chauds, soupe, vêtements chauds, kits, accompagnement social…
    • Tournai: 850 litres de soupe servis entre le 1er décembre et le 31 mars et 1470 repas complets offerts les samedis et dimanches et les jours de fête! Une centaine de colis alimentaires distribués et plus de 250 sandwiches. Les tournées continuent 1 jour/semaine
    • Brabant wallon: 365 litres de soupe offert, 173 colis alimentaires. La Croix-Rouge sur roues a parcouru 2700km en  Brabant wallon durant ses tournées hivernales. Les tournées continuent deux jours/semaine.
  • bars à soupe. Fréquentation moyenne: 40 personnes/jour/bar à soupe. Quelques exemples :
    • A Couvin, moyenne de 52 personnes par jour, 31 litres de soupe par jour, soit 1023 litres de soupe sur la durée du plan hivernal.
    • A Verviers, 1500 litres de soupe ont été servis ou 6.000 bols. En moyenne 45 personnes accueillies (37 l’hiver précédent)
    • Paliseul: 7 à 10 personnes accueillies en moyenne, 220 litres de soupe
    • Bouillon: 660 litres de soupe, 15 à 20 personnes 3 fois/semaine
    • Flémalle: 50 personnes 1 fois/semaine, 400 litres de soupe
    • Stavelot: 15 personnes 1 fois/semaine, 140 litres de soupe
    • Huy: 15 personnes 5 fois/semaine, 2200 litres de soupe
    • Namur (Tamines): 40 personnes 4 fois/semaine, 2000 litres de soupe, 39 kilos de café (plus 20 colis de vêtements offerts, 30 bons d’achat urgence alimentaire et 15 couvertures) – douche sociale ouverte cet hiver

En règle générale, la fréquentation des bars à soupe a augmenté dans chaque province et les demandes existent pour prolonger les actions de manière permanente, comme c’est le cas à Verviers ou Tamines où les bars à soupe se transforment en accueil social une fois l’hiver terminé… En outre, les visites en rue des sans-abri se poursuivent toute l’année, tout comme l’accueil de jour sans-abri à Namur.

Le plan hivernal n’existe que grâce aux dons du public et l’aide de sponsors.